7 juin 2002
Le sauvage - Les Estrets : 20 Km

Fascinants nuages!
Le paysage baigne dans une douce atmosphère ouatée. Le matin est prometteur.
La ferme templière s'éloigne au rythme de mon sabot. Avant de la quitter je construis ma photo. Ce chemin s'enfuira dans un angle du haut. La décomposition est précise. Le contenu vital du paysage passe dans l'oeil de ma caméra. Le présent me fournit l' instantané du temps plié dans une photo.
Mon guide est impatient de reprendre la route.
Chemin à rosée de lumière. Marcher vers une fin en soi.

Reconnaître les traces d'animaux compagnons d'aventure.

Cette avancée dans l'inconnu est une ouverture vers l'horizon de l'autre : Suivre dans la terre arrosée du matin les empreintes des pas de ceux qui nous ont précédés.
Le pas d'un homme est une empreinte divine du monde.

Dieu est génétique.